Sacrés Igers : #Foodporn

dimanche 27 mars 2016

Instagram est un merveilleux réseaux social, sur lequel je peux passer beaucoup (beaucoup) de temps. Bouffe, fringues ou lifestyle, les comptes IG sont de véritables mines d’or d’inspiration, et on peut régulièrement y faire de belles découvertes. Du coup, je suis un paquet de gens sur Instagram, en France, et ailleurs. Et oui, car c’est un peu le principe : avec les formidables hashtags, (ou mots-clé) on consulte les profils selon nos centres d’intérêts, peu importe la localisation. Alors me concernant, #donut #icecream #kawaii et #pinklove vont bon train. A Paris, à Toulouse comme à l’autre bout du monde, il y a des gens formidables qui postent des visuels de toute beauté sur leur galerie, et je commence à suivre un paquet de monde. Je vous propose aujourd’hui une sélection de 5 comptes orientés foodporn dont les photos me font rêver. C’est coloré, c’est mignon, et ça donne trop envie.

5. @goutdfood 

Goutdfood

4. @coneycookies

Coneycookies

3. @xgirlzpopx

xgirlzpopx

2. @bakedideas

bakedideas

1. @dunkindonuts

dunkindonuts

Happy, happy easter !

jeudi 24 mars 2016

C’est bientôt le week-end de Pâques, et qui dit petites cloches dit chocolat. Mon truc préféré, c’est le donut. Et aussi le muffin, le cookie, bref tout ce qui ressemble de près ou de loin à une préparation peu diététique au cacao.

oiseau de paris donut

Du coup, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée pour parler à nouveau de bouffe (la vie quoi). On cause de trucs bien fat ci-dessous, de bizarreries sucrées et de chimie (ou d’alchimie) alimentaire. Si vous êtes en mode healthy pré-saison estivale, fuyez ! Ma liste des trucs bien dégueu’ mais trop bon :

10. La Barquette de Lu : alors oui, mais au chocolat. La version à la fraise est une aberration de la nature (enfin quand je dis « nature », je me comprends). Ce truc en forme de de pirogue trop bon que tu peux manger par dizaines, avec du petit cacao chimique et croquant, tu aimes aussi.

9. La tartelette Bonne Maman au caramel. Je ne sais pas qui est cette bonne maman, mais elle est pas mauvaise cuisinière, la bougre. Ces tartelettes, c’est une petite tuerie, comme tous les trucs de cette dame.

8. L’Oréo : adieu à la moindre particule de produit naturel, mais bon sang que c’est bon (et joli aussi).

0306-oreo-cookie-logo

7. Le Nesquick. Alors il existe plusieurs version du lapin en chocolat, la première étant la plus classique : le cacao en poudre. Le problème de cette préparation, c’est qu’elle me reste sur l’estomac. Et oui, un grand bol de lait, pour la majorité des plus de 5 ans, c’est un poil indigeste. Heureusement, la marque a décliné son produit en différentes petites choses toutes aussi addictives, et caloriques.

6. L’After Eight. Une bizarrerie ce truc. Une enveloppe toute mignonne, avec du chocolat fourré à la menthe (je vous vois faire une grimace d’ici. Allons).

5. Le PAIN AU CHOCOLAT (ou chocolatine pour les toulousain(e)s, mais je ne m’y fais pas, alors allez-y, bondissez). Comme un croissant mais avec du chocolat dedans. Non, pas du tout en fait.

4. Le Bastogne, de Lu (le maître absolu) au sucre de canne, entre le biscuit pour le café (Spéculoos) et un truc merveilleux réservé aux dieux.

3. Le Nutella. Une bonne tartine de Nut’ sur du pain, de la brioche, ou ton doigt : c’est un peu le paradis. Le problème, c’est que rares sont ceux qui résistent à l’envie de se faire le pot entier.

2. Le Galak « au bon lait ». Alors je ne sais pas qui a décidé d’apposer ce fameux slogan. Sérieux, même si le célèbre chocolat blanc avec le dauphin trop bizarre dessus à un petit goût de paradis, je ne sais pas trop quelle est la part de lait super frais et naturel qui sort du pis de la vache. Mais bon, on s’en fout.

oiseau de paris donut

1. Le KINDER. La meilleure friandise de la terre avec une SURPRISE dedans. Ou comment monter des jouets miniatures avec les doigts collants et crados : du bonheur en barre (de chocolat). Bonne fête de Pâques à toutes et tous !

kinder-surprise-10620242dkypv

Like a (pink) princess

dimanche 20 mars 2016

Youpi, c’est le printemps. J’ai déjà envie de ressortir ma garde-robe d’été, les sandales et le bikini, mais je sais que je m’emballe complètement. Donc, je reste sage (enfin, presque) et je me contente de traîner mes petits yeux sur Internet. Aujourd’hui, j’ai adoré imaginer une tenue de princesse version 2016. Evidemment, vous n’échapperez pas au pantone de rose. Qui dit princesse dit robe de folie, donc je n’ai pas lésiné sur le prix, et sélectionné une pièce Carven. Il en va de même pour les chaussures : je ne dirais pas non à une paire de Louboutin, mais la marque qui me fait vraiment vibrer, c’est Sophia Webster (un petit 495 £ les escarpins tout de même).

Oiseau de Paris Like a princess

Robe patineuse / Carven / 448 € 

Chaussures / Sophia Webster / 495 £

Sac / Skinnydip / 32 £

Bagues / Pixie Market / 16 $

Parfum / Wildfox / 90 $

Lunettes / Wildfox / 180 €

I’m a Barbie Girl

lundi 14 mars 2016

Pour ce qui est de l’originalité du titre, on repassera, je vous l’accorde. Mais c’était l’anniversaire de Barbie la semaine dernière, (une expo est d’ailleurs consacrée à la célèbre poupée de Mattel au Musée des Arts Déco à Paris), et tout naturellement, le sweatshirt fétiche se devait d’être de sortie. C’est donc en toute décontraction que j’arbore ma couleur favorite (le rose) pour le Barbi’versaire.

Barbie Girl 6Barbie Girl 1 Barbie Girl 2Barbie Girl 7 Barbie Girl 3 Barbie Girl 4 Barbie Girl 5

Sweat Sheinside (ancienne co’ mais chouette sweat Barbie par là), jean Zara, sneakers Nike Air Force One, manteau Stradivarius (old mais similaire ici), pochette Monki (ancienne co’ mais joli sac de la marque ici), lunettes Jimmy Fairly. Photos : Jane. 

Barbie

Columbus Café & Co : THE brunch

samedi 12 mars 2016

Voilà une nouvelle qui va faire le bonheur des amateur(trice)s du Columbus Café & Co et des petits déj’ de champions : l’enseigne, située au 52 rue des Filatiers lance ce week-end son brunch ultra gourmand.

Columbus Café brunch Oiseau de Paris

A la carte de cette formule sucrée / salée : english toast, boisson chaude, orange pressée, et muffin (ou pain / beurre ou viennoiserie). J’ai eu le privilège de goûter le tout en avant première, et je dois dire que le menu fait bien le job : je suis conquise ! Pour 10,90 €, on peut s’accorder une chouette pause gourmande mi-breakfast, mi-lunch (le principe du brunch, quoi) : le Columbus rue des Filatiers est ouvert tous les jours de la sainte semaine, y compris le dimanche. Et si l’on souhaite embarquer le tout pour une dégustation à la maison, l’alternative à emporter est toujours possible. Bon weekend !

Billet partenaire.