Eaux de fruits

vendredi 27 février 2015

Mais il y a quoi là-dedans ? Vous êtes nombreuses à me demander sur les réseaux sociaux ce que je peux bien mettre dans ces bocaux en verre… Une eau de fruits ! C’est à dire de l’eau + des fruits !  Il est vrai que le thème de ce billet est plutôt estival, mais nous avons, il me semble, toujours besoin de couleurs et de vitamines, et les fruits de saison n’en manquent pas, même en plein mois de février.

oiseau de paris ô de fruits

Donc, pour changer du thé, du café et autre boissons chaudes, on peut aussi prendre une bonne dose d’eau vitaminée. Alternative légère au smoothie ou au jus de fruit parfois un peu trop consistant, l’eau de fruits est un excellent breuvage. Concrètement comment cela se passe ? Dans un récipient, verser de l’eau fraîche (plate ou gazeuse), ajouter des morceaux de fruits de saison (en ce moment orange, banane, ananas, kiwi…) et des herbes fraîches (menthe, basilic ou romarin). Evidemment, selon les goûts, on peut aussi y mettre un peu de sirop, du sucre, du gingembre frais rapé, ou quelques gouttes de fleur d’oranger. A siroter à la paille, pour le fun, dans un gobelet ou bocal original, en terminant par les fruits à la petite cuillère. Et l’été, on remplace l’eau par du thé glacé !

eaux de fruits gobelets

Gobelet chat / Disney / 8 €

Bouteilles de lait vintage / My Sweet Boutique / 15 €

Gobelet bleu / Urban Outfitters / 17 €

Bocal To Go Jar / Urban Outfitters / 17 €

Lot de 6 bocaux en verre / Delamaison / 14,90 €

Bocal / Le Parfait / 19,99 €

Verre avec paille tête de chat / Asos / 8,99 €

Yes, No, Maybe, I don’t know…

jeudi 26 février 2015

Toulouse, la ville rose, et sa fameuse brique (plutôt rouge d’ailleurs), qui éclaire nos cœurs malgré le mauvais temps : c’est parti pour une séance photo avec Jane, sous la pluie, mais dans la cour du superbe hôtel d’Assézat. Je troque les habituels longs manteaux pastels pour une doudoune Uniqlo noire, les baskets pour des chaussures compensées à talons, et le jean pour des collants : port de la jupe version hivernale oblige. Pour dérider le tout, j’opte pour une pochette donut (rose, évidemment) et un parapluie imprimé Fast Food New Look, ou la bonne humeur zéro calorie.

oiseau de paris oiseau de paris Yes, no, maybe I don't knowoiseau de paris Yes, no, maybe I don't knowoiseau de paris Yes, no, maybe I don't knowoiseau de paris Yes, no, maybe I don't knowoiseau de paris Yes, no, maybe I don't knowoiseau de paris Yes, no, maybe I don't knowoiseau de paris Yes, no, maybe I don't know

Avec les copines, on vide nos dressings le 7 mars au Downtown Toulouse : toutes les infos sont sur la page Facebook de l’événement. On vous attend nombreu(x)ses !

Blue Eyes

mercredi 25 février 2015

Si j’ai l’habitude de faire régulièrement dans cette rubrique des points make-up, j’avais envie de vous proposer, cette fois, un billet axé plus particulièrement sur les yeux (ils sont tout de même le miroir de l’âme, à ce que l’on dit).

oiseau de paris blue eyes

Pour commencer, simple ou plus prononcé, le maquillage des paupières et des cils m’est indispensable au quotidien : tous les jours, au minimum un peu de mascara waterproof noir (en ce moment le Longueur 360 Yves Rocher). Pour des occasions plus particulières, j’aime appliquer un trait d’eyeliner, du fard brun ou très clair (beige ou rose pâle). J’accorde une attention toute particulière au travail des sourcils : rien ne vaut un kit spécial (pinceaux et brosse, disponible en parfumeries) pour bien souligner la courbe et accentuer le regard.

oiseau de paris blue eyes

Si le maquillage est important, le dé-maquillage l’est encore plus : pas question de dormir sans avoir ôté toute trace de produit sur la peau, et plus particulièrement sur les yeux. Avec le mascara waterproof, l’opération peut s’avérer plus difficile : je dégaine un démaquillant douceur spécial yeux avant le classique lait / coton pour le visage, et le tour est joué (je ne me démaquille quasi jamais à l’eau, sauf ponctuellement pour un gommage).

De temps en temps, si la nuit a été un peu courte ou que mes yeux sont fatigués, il m’arrive d’utiliser du sérum contour des yeux, et (bien évidemment) de tricher avec un soupçon d’anti-cernes ou de fond de teint.

Enfin, été comme hiver, je protège mes mirettes le plus souvent possible, avec des lunettes de soleil (ci dessous, le modèle XIN by L’Usine à lunettes, qui, je le sens, ne va pas me quitter de la saison).

Et vous, quelle est votre routine Eye of the Tiger ?

lunettes coeurs

Billet sponsorisé.

Menthe glaciale

mardi 24 février 2015

Oh une pochette Pop-Corn (encore) ! Et des sneakers à fleurs ! La tenue du jour se veut gaie et fleurie, car on attend le printemps de pied ferme.

oiseau de paris menthe glacialeoiseau de paris menthe glacialeoiseau de paris menthe glacialeoiseau de paris menthe glacialeoiseau de paris menthe glacialeoiseau de paris menthe glacialeoiseau de paris menthe glaciale

Baskets British Knights via Defshop, denim Five Jean, manteau vert menthe pastel She Inside, sweat Morue Forever by Lolita Picco, sac Skinny Dip via Asos (pour l’instant sold out, mais modèles similaires ici). Photos : Jane.

Bonne humeur à lire

lundi 23 février 2015

Aujourd’hui, il n’est ni question de mode, ni de beauté, mais de lecture. Et pas n’importe quelle lecture : celle qui vous rend heureu(x)se. Dans ce petit billet, je vous propose une demi-douzaine de bouquins, pas forcément dernier cri, mais qui m’apportent sourire et bonne humeur : à feuilleter dans le désordre ou à dévorer d’un bout à l’autre.

oiseau de paris bonne humeur à lire oiseau de paris bonne humeur à lire

1. Le dernier Bridget Jones « Folle de lui » de Helen Fielding. Ô joie que de retrouver l’un de mes personnages préférés, que je ne connaissais jusque là qu’à travers les versions cinéma. Bridget is back, et c’est très drôle !

2. « Paris VS New-York » de Vahram Muratyan : à travers de beaux visuels hypers graphiques, l’auteur confronte les deux villes et leurs habitants. Tordant, à lire et relire.

3. « Miscellanées de France et de Navarre » de Delphine et Claire Gaston : un recueil d’informations indispensables sur notre cher pays : la liste des ponts parisiens, en passant par les slogans publicitaires célèbres, et les façons de servir le Pastis. On se marre et on se cultive.

4. « Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers » de Paul Heiney : Oui pourquoi ? Près de 300 « questions-réponses amusantes pour comprendre comment les lois de la Science s’appliquent dans la vie de tous les jours ».

5. « LOL Chats »  de Josselin Bordat, Anaïs Carayon, Barrère & Simon. Un jour les chats domineront le monde. Un ouvrage à feuilleter sans modération, autant pour ses photos que pour ses textes à mourir de rire.

6. « Cartoville New-York avec Pénélope Bagieu » : la chouette illustratrice du blog « Ma vie est tout à fait fascinante » nous propose ses adresses favorites à NYC, accompagnées d’illustrations drôles et colorées. Visites, shopping, restaurants et sorties : on y est presque.